Jade, la pierre de l’Empereur

Jade, la pierre de l’Empereur

Une vieille légende chinoise raconte que lorsque le premier humain mourut, son souffle devint vent et nuages, sa chair retourna à la terre, et ses ossements se transformèrent en perles de jade…

Depuis les Empereurs de Chine cette pierre mythique reste l'objet de fascination et le symbole du pouvoir.
Le jade est un silicate double d’aluminium et de sodium qui se présente sous la forme d'une pierre dure et translucide, d'un grain très fin, lisse et extrêmement serré. Ce fait en fait l’une des pierres fines les plus appréciés pour la réalisation d'objets et de bijoux. La finesse de son grain permet de sculpter n'importe quelle forme et d'obtenir des pierres parfaitement gravées et sculptées dont les contours sont nets et précis.

Dès l’époque néolithique, 5000 ans avant Jésus-Christ, on fabriquait déjà des objets en jade qui ont été retrouvés par des archéologues.
La néphrite fut utilisée par la Chine impériale pour façonner objets décoratifs, statuettes sacrées et profanes, parures et bijoux. Les Mayas utilisèrent le jade non seulement pour leurs célèbres masques mortuaires et les statuettes représentant des divinités, mais pour la parure. On peut trouver différents bijoux en jade, ou ornés de cabochons et perles de jade dans les musées et chez les antiquaires mexicains.

Aujourd’hui, de nouveaux outils et de nouvelles techniques ont démocratisé le jade qui est une pierre répandue et dont la grâce et les vertus sont reconnues par tous.
Le jade désigne en réalité non pas une gemme particulière mais deux minéraux différents d’une apparence et des propriétés assez semblables : la jadéite et la néphrite.
Onctueux à la vue et au toucher, ses tons varient du blanc crème, dit graisseux, au vert olive foncé, suivant les proportions d'oxyde de fer et d'oxyde de chrome entrant dans sa composition. Il peut également présenter une teinte d'ambre ou rougeâtre allant jusqu'à tirer sur le brun.
• Le jade blanc est le jade pur
• Le jade vert contient des sels de chrome
• Le jade bleu-vert contient des sels de cobalt
• Le jade noir contient des sels de titane
• Le jade rose, très rare, contient des sels de fer et de manganèse

Selon les cultures, les préférences ne sont pas les mêmes. Les Occidentaux ont tendance à rechercher les verts les plus intenses. Tandis qu’en Orient, le jade blanc ou jaune est plus apprécié. Les traces et traînées ne sont pas forcément considérées comme des défauts, elles peuvent au contraire apporter du charme à la pierre.

Au cours de l'histoire de la Chine, le jade est devenu une pierre précieuse chargée de propriétés magiques. L’association de la dureté du jade à sa douceur apparente a fait de cette pierre le symbole des liens entre la Terre et le Ciel.

Plusieurs légendes chinoisent mettent en scène le jade.
Ainsi celle de Nuwa, la créatrice de l'humanité, lorsque le dôme du Ciel s'est fendu, Nuwa a scellé les fêlures du ciel en broyant ensemble cinq pierres de couleurs différentes. Cette poussière couvrit la terre pendant des éons. Les esprits du Ciel et de la Terre, les dieux des rivières, et le miel immortel dans lequel les fleurs et toutes les plantes baignent, ont pour la première fois rassemblé l'essence de la vie, et quand le temps fut venu, il s'est manifesté dans la douce splendeur des perles, l'incandescente brillance des gemmes, les compétences de la complexité et la pleine magnificence. Après quoi le jade apparu au sein de l'humanité. Le signe chinois porte en lui-même une petite goutte qui semble posée à côté du pilier qui représente la Terre, cette goutte est cette matière précieuse que Nuwa a dispersé sur terre : le jade lui-même.

Dans la tradition chinoise, le jade était une pierre réservée à l'empereur, symbole d'un pouvoir absolu. On disait d’elle qu’il permettait à l’empereur de recevoir les lois divines et de les transmettre à ses sujets par l’énergie du cœur. L'empereur se devait d'arborer un sceptre de jade lors des grandes cérémonies, et les cinq rangs de princes recevaient chacun une tablette de jade d'un type particulier. Les envoyés de l’empereur et les ambassadeurs possédaient, quant à eux, des demi-tablettes coupées dans la longueur et qui se devaient de parfaitement correspondre à la partie complémentaire qui avait été confiée au correspondant. Posséder un jade en Chine est, en quelque sorte, pouvoir prétendre à une dignité impériale.

Pierre de noblesse et de puissance, emblème de perfection, elle incarne les cinq vertus cardinales : charité, modestie, courage, justice, sagesse. Le jade calme les humeurs, allège migraines et maux de tête, favorise la concentration et la réflexion. Il est conseillé pour encourager toute négociation et médiation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *