Fossiles – une trace de Vie sur Terre

Fossiles - une trace de Vie sur Terre

Un fossile est une trace de vie sur Terre qui a existé il y a des millions d'années. Les fossiles ont été préservés dans des roches sédimentaires qui se sont formées avant la période géologique actuelle. Ces traces de vie peuvent tout aussi bien être animales que végétales. Bien souvent, les fossiles se forment par minéralisation : au cours du temps, les tissus organiques sont progressivement remplacés par des minéraux. Le processus de fossilisation est exceptionnel, et les témoignages que nous apportent les fossiles sur plus de trois milliards d'années d'évolution de la vie sur Terre sont encore lacunaires.

Il existe de nombreux types de fossiles. Et si l'on pense plutôt aux ammonites ou aux os de dinosaures, tout, ou presque, peut se fossiliser, des os aux feuilles, en passant par les empreintes, le bois, les plumes, les écailles et les coquilles. Bien sûr, il faut quelques conditions, et pas des moindres : beaucoup, beaucoup de temps, beaucoup, beaucoup de sédiments, et quelques autres contraintes chimiques et géologiques. En effet, les parties qui se fossilisent chez un végétal ou un animal sont les parties dures. Souvent, des fossiles retrouvés correspondent aux crustacés vivants en eaux peu profondes, il s'agit entre autres des coraux, ammonites, escargots et autres invertébrés.

Les fossiles les plus anciens sont les stromatolithes, qui sont composées de roches créées par la sédimentation de substances, telles que le carbonate de calcium, grâce à l'activité bactérienne. Ils existaient déjà il y a 3,7 milliard d'années comme le montrent des fossiles trouvés dans la ceinture de roches vertes d’Isua, sur une île au sud-ouest du Groenland. Les stromatolithes ont sans doute contribué à créer notre atmosphère riche en dioxygène et la couche d'ozone qui ont permis le développement d'une vie terrestre et océanique plus complexe.

Il existe de nombreux types de fossiles. Les plus courants sont les restes d'escargots ou des os transformés en pierre. Beaucoup d'entre eux montrent tous les détails originaux de la coquille ou de l'os.
Les plus connus sont sans doute des ammonites, des mollusques qui font partie de la classe des céphalopodes. Leur nom est lié à la forme spiralée de leurs coquilles fossilisées qui évoquaient pour les anciens les cornes de béliers associés au dieu égyptien Ammon. Les ammonites se caractérisent par une coquille plus ou moins enroulée dont seule la dernière loge était occupée par l'animal, les autres loges servaient à contrôler sa flottaison. Leurs fossiles sont considérés comme d'excellents marqueurs chronologiques. Leur taille va de quelques millimètres à plus de 2 mètres de diamètre.

Le corail fossilisé est une pierre naturelle formée quand le corail ancien est progressivement remplacé par l'agate. Le corail fossilisé apparaît habituellement comme des petits motifs dans la pierre ressemblant à des fleurs. Il présente une large gamme de couleurs naturelles, allant du blanc et rose au brun, gris, noir, jaune et rouge. Les couleurs peuvent varier au sein d'une seule pierre en fonction de l'altération et de l'oxydation contenu dans le minéral d'origine.

Orthoceras (orthocère en français) est un genre éteint de mollusques céphalopodes. Les orthocères ont vécu durant l'ère du Paléozoïque, il y a environ 470 millions d'années et ont disparu lors de la grande extinction Permien-Trias il y a environ 252 millions d'années. Les orthocères étaient les prédateurs principaux de l'ère géologique du Paléozoïque mais le mode de vie de ces animaux reste encore en partie inconnu.

L'agate turritelle doit son nom à la famille de coquillage du nom de turritelle dont les parties sont présentes fossilisés dans l'agate. Cette pierre arbore des couleurs noir/gris tachetées de brun et blanc, avec des incrustations de coquillages fossiles, pris dans la silice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *